';

CNESST: Tolérance 0 sur les chutes de hauteur!


 

Il est primordial pour la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail de sensibiliser les travailleurs et les employeurs sur les risques du travail en hauteur, mais également d’indiquer les solutions et les moyens sécuritaires qui peuvent sauver des vies.

La CNESST a souhaité mettre un point d’honneur sur sa politique de tolérance 0 vis-à-vis des autres risques de chute de hauteur lors d’une campagne de prévention lancée au mois de mai.

 

Deux moyens de lutte contre les chutes de hauteur

 

Garde-corps permanent:

 

 

Lorsqu’un employé travaille à plus de 3 mètres de hauteur, il est primordial qu’il se protège contre les chutes qui peuvent alors lui être fatales. L’un des moyens privilégiés de la CNESST pour remplir cette mission reste les garde-corps permanents (2.9.1 et 2.9.2 CSTC). En effet, le harnais de sécurité ou la ligne de vie ne sont pas les équipements les plus sécuritaires et cela pour plusieurs raisons. Le garde-corps, en plus de prévenir les chutes plutôt que d’en diminuer les conséquences, permet aux travailleurs d’avoir une meilleure mobilité et une tranquillité d’esprit et de ne plus s’inquiéter quant à l’efficacité ou au bon état de son équipement.

 

La CNESST prodigue également des conseils précieux tels que la vérification de la résistance de son garde-corps et de sa conception conforme à la réglementation (9.8.2, 3.8.3 et 3.8.4 CSTC). En effet, il est important, lors de l’achat de garde-corps de s’assurer de la qualité et de la conformité de sa fabrication et de choisir son fabricant en connaissance de cause.

 

Ligne d’avertissement permanente:

 

 

Ensuite, la Commission conseille également l’installation d’une ligne d’avertissement afin de délimiter un périmètre visuel de protection entre les zones de travail en hauteur ou en remplacement d’un garde-corps temporairement retiré. Encore une fois, elle préconise une conformité accrue à la réglementation (2.9.4.0 et 2.9.4.1 CSTC), à l’image de la VSS Safetyline.

 

Enfin, il est important de signaler qu’une chute d’une hauteur de 3 mètres, même si cela peut paraître négligeable, peut entraîner de nombreuses blessures plus ou moins graves telles que :

  • Entorses ou foulures
  • Déchirures
  • Fractures multiples
  • Décès.

 

Il est aussi primordial de réitérer les risques que l’employeur prend en cas de manquement aux règles. En effet, la CNESST pratique une politique de tolérance 0 et peut :

  • Arrêter les travaux;
  • Poursuivre pénalement les fautifs.

 

Si vous souhaitez éliminer les risques de chute de hauteur sur vos toits, faites appel à notre équipe d’experts!

 

Sources :

http://www.csst.qc.ca/prevention/tolerance-zero/Pages/tolerance-zero-definition.aspx

http://www.csst.qc.ca/prevention/tolerance-zero/Pages/chutes-de-hauteur-de-plus-de-3-metres.aspx

https://deltaprevention.com/les-inconvenients-du-harnais-de-securite-pour-travaux-sur-toiture/

https://deltaprevention.com/les-7-pieges-dune-ligne-de-vie-ou-dun-point-dancrage/

http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cr/S-2.1,%20r.%204

Recommander
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIN
  • Pinterest
Partager
Marqués dans